Réunion du CCE Aluminium Pechiney d’ouverture de la procédure de volet social du projet de transformation de l’organisation de l’usine Aluminium Dunkerque

Publié le 21 mai 2014

Hier s’est déroulée la réunion d’ouverture de la procédure de volet social du projet envisagé de transformation de l’organisation de l’usine Aluminium Dunkerque. Lors de cette séance ont été présentées aux représentants du personnel les mesures du volet social du projet de transformation dont la liste est présentée en page 2.

L’accord de méthode signé entre les 4 organisations syndicales et la direction prévoit une négociation de ces mesures sociales au cours de 3 réunions programmées les 2, 16 juillet et 28 août 2014.

En signant cet accord, les organisations syndicales et la direction se sont ainsi engagés entre eux et vis-à-vis des salariés à assurer un dialogue social réel et responsable autour de ce projet. Le choix par la direction d’un plan de départ volontaire exclusivement basé sur le volontariat et non d’un PSE avec départ contraint (licenciement pour motif économique) traduit aussi cette volonté.

Au cours de prochaines réunions de négociation, les organisations syndicales et la Direction ont prévu de continuer à travailler pour améliorer les mesures de départ volontaire permettant d’accompagner les salariés intéressés pour une mobilité internet ou externe.
Ces mesures deviendront définitives à l’issue de la négociation, sous conditions d’un accord
majoritaire résultat d’un dialogue social maintenu et de la stabilité opérationnelle du site garantissant la sécurité des personnes et des installations ainsi que le service à nos clients.
En l’absence d’accord majoritaire, les mesures présentées aux CCE dans le volet social ne
pourraient être améliorées et seront donc dans le document final qui sera présenté pour
homologation par la DIRECCTE.

Dans ce contexte de négociation, la Direction veut souligner que l’ultimatum du 2 juin annoncé par une organisation syndicale est à l’encontre de l’accord de méthode signé par toutes les organisations syndicales pour un dialogue social permanent et responsable.
La Direction a cependant bien noté l’engagement pris qu’en cas de grève les piquets de sécurité seront respectés pour garantir la sécurité des salariés et des installations, et pour préserver l’environnement. Elle note également la garantie que la liberté de circulation des biens et des personnes seraient maintenues.

La direction confirme sa volonté de dialogue sociale et reste convaincue de l’esprit de responsabilité des salariés et des représentants du personnel pour mener cette transformation progressive de l’organisation nécessaire à l’avenir du site.

Nous comprenons l’inquiétude que cette période de transition et de changement peut générer et nous vous assurons que nous mettons tous les moyens en œuvre pour en minimiser l’impact.

departs-volontaires